L'alliance des 5 races


 

AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Chapitre I: Au commencement...

avatar
Chancelier
TeckChancelier
Messages : 837
Expérience : 3557
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 26
Localisation : Sur le Serenity

Feuille de personnage
Parcours: Le chancelier Teck Ayanna est l'arrière arrière arrière petit fils du grand conseiller Moros. Il est membre du sénat et dirige l'alliance des 5 races
Corporation: Sénat Sénat
Voir le profil de l'utilisateur http://lafederationatlante.forumactif.com
MessageSujet: Chapitre I: Au commencement... Jeu 9 Aoû - 19:54

____________________________________________________________


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


____________________________________________________________


Au commencement, notre peuple vivait dans une lointaine galaxie nommé Orion, a des milliers et des milliers d’années lumière de toute autre galaxie. Nous développions nos savoirs et nos technologies. Mais un jour, au cour de notre évolution, un schisme se produit, séparant le peuple en deux factions distinctes. Notre groupe nommé les Alterans, d’avantage attiré par les sciences, la technologie et le savoir, en parfaite opposition avec les Oris, peuple religieux et mystique attiré par le pouvoir…

Pendant des centaines d’années nous avons coexisté, nous leur avons même offert de partager nos plus belles inventions technologiques, pour régler nos différents. Au vue de notre très longue longévité nous avons pris la décision de créer une seconde évolution de notre espèce afin d’éviter qu’ils ne commettent nos erreur passé, nous les avons appelé Humain. Mais les humains n’ont pas hérité de toutes nos qualités. Les Oris ce sont servis de notre création pour renforcer leur religion et ont convaincus les Humains qu’ils avaient été crée de leurs mains divines. Ce qui creusa encore le fossé qui séparait nos factions. Une paix instable s’était installée entre Oris et Alterans, mais les Oris savaient que tant que nous serions là ils ne pourraient jamais étendre d’avantage leur religion, nous vivions dans l’attente d’une guerre. Nous nous sommes alors retranchés dans les montagnes de Célestia. Alors que les Oris rassemblaient de plus en plus de fidèles humains, nous préparions un plan d’évacuation pour quitter cette galaxie. Et quelques années plus tard les Oris lancèrent une croisade meurtrière contre les Alterans et les Humains qui refusaient Origine leur mystérieuse religion.

Un à un nos villages cachés dans les montagnes tombèrent aux mains des Oris. Par chance ces villages avaient été évacué des jours avant l’arrivée des forces ennemies, nous arrivions à toujours gardé une longueur d’avance sur eux. Jusqu’au jour ou il n’en resta plus qu’un. Le village de Cyra bâti sur le sommet d’un des monts de la montagne qui surplombait tout les autres. Cyra était le plus grand village Alterans, un cadre de vie agréable malgré la guerre. De grandes maisons de pierre qui laissaient apparaître des poutres en bois le tout recouvert d’un toit de chaume constitué principalement le village ; en son centre la grande place du marché qui abritait les étalages de toutes sortes et juste au bout de cette place un immense tour surveillait le village. Des pavés de pierres grises et blanches recouvraient les rues du village, et le long de celles-ci étaient disposé symétriquement des réverbères de métal sur lesquels était placé un cristal bleu, de la taille d’un point qui éclairaient les rues. Le soleil peine à se lever aujourd’hui ; ces faibles rayons ont peine a chauffé les pierres froide du village, mais le village de Cyra se réveille quand même lentement et les Alterans sortent peu a peu de leur demeure et regagnent tranquillement leur travail. Même si la guerre Oris contre Alterans avait atteint un stade critique, les habitants de Cyra ne s’en souciaient point. La place du marché était pleine à craquer avec tous ces nouveaux réfugiés. On entendait à peine le son des cloches de la grande tour. Le soleil était maintenant bien haut dans le ciel et ces rayons réchauffaient le village. A présent il faisait bon vivre dans le village. Les Alterans allaient et venaient dans Cyra, mais personne n’avait vraiment l’air de ce soucier de l’avancée des armés Oris. Cette sérénité était quand même impressionnante. Mais le village de Cyra n’était pas simplement le plus grand ou le plus difficile d’accès non, c’était le lieu ou siégeait le Grand Conseil Alterans qui tenait une réunion dans le réseau de galeries souterraines du village. Dans la salle du Conseil ce tenaient debout les neuf membres du Grand Conseil. Ils étaient dans une pièce relativement sombre, comme la plus part des pièces dans les souterrains, quatre cristaux lumineux bleu disposés dans les coins de la pièce éclairait faiblement les étagères ou étaient rangé plusieurs objets technologiques comme un terminal de communication longue distance, ainsi que les pierres de communication et tout un tas d’autres objets. La réunion allait commençait, le plan d’évacuation des Alterans était presque prêt.

Oron Curima: Nous ne pouvons plus nous cacher !
Roshen Barra: Nous méritons mieux que ça !
Oron Curime: Les Oris ont de puissantes armées et s’apprêtent à nous détruire ; notre existence même est une insulte pour ces fanatiques ivres de pouvoirs. Ils sont près à tout pour effacer les dernières preuves, qui réfutent leur prétendues essence divine.
Sillya Jarra: Nous n’avons plus le choix, les raisonner est impossible.
Oron Curima: Nous pouvons nous battre ! Nous savons comment les affaiblir.
Mérya Kyna: Ils nous serons toujours supérieurs en nombres.
Amélius Jara: Mais nous avons l’Arche.
Sillya Jara: Je ne crois pas que l’endoctrinement soit la solution. L’Arche de Vérité entraine un vrai lavage de cerveau ; ce n’est pas plus louable que les conversions forcées des Oris.
Oron Curima: Le seul moyen noble et honnête de combattre quelqu’un est de lui faire voir la lumière, c’est de lui présenter des preuves.
Mérya Kyna: Notre culture est fondée sur la raison, nous prônons la compréhension du monde physique, grâce à l’observation et a l’expérimentation. Tout repose sur le libre arbitre et la bonne volonté. Je trouverai absolument honteux de revenir sur nos grands principes, nous ne sauverons pas notre civilisation en renonçant à ces bases et a ces idéaux.
Oron Curima: Nous reconnaissons tout le potentiel fabuleux de l’Arche de Vérité.
Mérya Kyna: Mais pensons au danger que cette puissance représente.
Oron Curima: L’Arche ne doit pas servir d’arme contre les Oris. Le débat est clos, c’est fini Amélius nous avons besoins de vous sur le projet Infinity.

La plus part des membres du Grand Conseil quittait la pièce, mais Mérya interpela Amélius pour lui parler en privé. Elle s’approcha de lui, et mit sa main sur son bras, et lui dit pour le réconforté que tout ceci n’était pas contre lui et que l’Arche de Vérité était une formidable invention, mais que son utilisation était impossible. Elle lui dit aussi qu’il était l’un des plus grand chercheur Alteran et souligna l’importance du grand projet secret Infinity et qu’elle comptai sur lui et son équipe pour terminer ce projet le plus rapidement possible, car l’espoir de survie des Alterans reposait sur ce projet. Amélius comprenait et respectait le choix du Grand Conseil concernent l’Arche, bien que très déçu il ne renoncerait pas au projet Infinity. Mérya quitta la salle du Grand Conseil et laissa Amélius avec l’Arche de Vérité qu’il rapporta dans son laboratoire. Il marchait le long de grand couloir faiblement éclairé part des appliques en cristal bleu, après cinquante mètres il arriva a son laboratoire. Amélius poussa la porte en bois, entra dans la pièce pleine d’objets bizarres et de plans d’inventions posa sont l’Arche sur une table et reparti en direction de la salle ou le fameux projet secret était réalisé. Le jeune homme de taille moyenne aux cheveux marron, marchait toujours dans le long couloir, le bruit de ces pas raisonnaient sous les voutes. Après dix minutes de marche, il descendît une trentaine de marche pour rejoindre un autre long couloir ou il croisât quatre hommes qui portaient de lourde males, il se décala pour les laissé passer en s’excusant. Après vingt minutes de traversée, dans le couloir et la rencontre avec huit autres équipes il arriva devant la porte de la salle du projet l’Infinity. Il ouvrit la porte qui débouchait dans une pièce de taille démesurée, il fit cinq pas en avant s’appuya sur une rambarde en pierre. De ces yeux brun il scrutait la salle dons il ne voyait ni le fond de la salle ni le bas et ni le plafond, la seule chose qui croisait le regard Amélius était l'Infinity. Les centaines d’applique qui éclairaient la pièce ce reflétaient sur l’immense vaisseau qui trônait au milieu de la pièce. C’était donc ça ce fabuleux projet Infinity, un gigantesque vaisseau d’argent qui emmènerait le peuple Alteran loin de cette galaxie. Amélius reprit ca longue route le long des couloirs de pierre il arriva a une échelle, il descendit une douzaine de niveaux, là il arriva à l’entrée du vaisseau il passa la passerelle et entra dans le ventre du vaisseau Infinity. Le style architecture était vraiment très différent les murs étaient en métal de couleur bleu gris ainsi que le plafond, le sol était plutôt d’un vert pâle. Les couloirs étaient aussi éclairés avec des applique en cristal bleu et rouge, en en temps normal bleu, et le rouge en cas de problème. Amélius continuait sont chemin vert la salle des machines. Après plusieurs mètres de couloirs et plusieurs changements de niveaux il arriva enfin devant la porte de la salle des machines. La porte de la salle de couleur jaune claire, encadrait d’un vert de la même couleur que le sol ; il appuya sur l’interrupteur pour ouvrir la porte qui se trouvait juste a la droite de celle-ci, elle coulissa en ce séparément en deux avec un petit sifflement d’air. La salle des machines était le cœur de l’Infinity, une grande pièce pleine d’écrans avec des représentations de six propulseurs du vaisseau, il y avait aussi une grande console qui contrôlait le générateur principal du vaisseau. L’équipe d’Amélius travaillait sur les réacteurs depuis tôt ce matin, il ne restait que deux ou trois choses avant qu’il ne soit opérationnel. A peine à l’intérieur un des hommes d’Amélius vint à ca rencontre, Il se prénommait Cildon il était relativement petit et jeune, cheveux blond avec un air assez espiègle. Le jeune homme était l’assistant personnel d’Amélius.

Cildon : Bonjour Amélius, comment allez vous ? La réunion du conseil s’est bien passée ?
Amélius : Je préférerai ne pas a avoir a parlé de ça, mais je vais bien et vous j’espère que vous n’avez pas tous travaillé toute la nuit ?
Cildon : Ha je vois ce n’était pas vraiment ça, il on désapprouvé l’utilisation de l’Arche de Vérité ? Non Amélius nous n’avons pas travaillé toute la nuit mais j’ai demandé aux hommes de venir plus tôt ce matin car nous avons bientôt fini de connecter les propulseurs au reste du vaisseau.
Amélius : Cildon je vous ai déjà dit que cela ne vous regardait pas, mais oui c’est à cause de l’Arche, bon allez mettons nous au travail. Messieurs bien le bon jour.

Cildon regagna son poste à la console du générateur. Il continuait de calculé les quantités d’énergies que les générateur allaient produire à son maximum. Amélius quand à lui se dirigea vers un panneau de contrôle des propulseurs, il appuya déçu et le panneau s’ouvrir. Amélius tira le panneau pour y voir un peu mieux ; à l’intérieur se trouvait plusieurs cristaux de différentes couleurs, mais certains emplacements étaient vide. Amélius ouvri une petite mallette qui n’était pas très loin de la, et plaça les cristaux de la mallette dans le panneau. Quand il eu fini de remplir le panneau, tous les cristaux s’allumèrent et émirent un petit bruit. Après trois heures de travail acharné Amélius avait complété la totalité des panneaux de contrôle et une fois cela fini un écran s’activa dans la salle des machines. Amélius se dirigea vert la console pour rejoindre Cildon. Tout marchait correctement, Cildon contacta la salle de contrôle de l’Infinity grâce à un l’interrupteur sur la console.

Cildon : Salle de contrôle, ici la salle des machines répondez svp.
Sillya : Je vous reçois salle des machine qui a-t-il ?
Amélius : Les moteurs sont opérationnels, vous devriez les avoir sur les écrans de pilotage je voudrais juste que vous vérifié si tout marche chez vous !
Sillya : Bien sur, deux petite minutes. Lanios vérifié la console de navigation s'il vous plait.
Lanios : Salle des machines le chargement est en cours, cela ne devrait pas tarder à être fini. Tout est prêt les moteurs du vaisseau sont connectés à la salle de contrôle.
Amélius : Alors tout est parfait, je monte vous rejoindre. J’ai des choses à vérifier sur les consoles de la sale de contrôle.
Sillya : Aucun problème Amélius je t’attends.
Cildon : Salle des machines fin de communication.

Amélius quitta la salle des machines pour ce dirigé vers la salle de contrôle du vaisseau. Il longea encore une fois de longs couloirs, au bout quinze mètres Amélius devait changer de couloir pour atteindre sa destination et tourna sur la droite. Il débouchât donc dans un nouveau couloir où se trouvaient plusieurs portes ouvertes. A chaque fois qu’il passait devant l’une de ces portes il jetait un coup œil pour voir si quel’ un travaillait a l’intérieur. Les pièces étaient de taille moyenne, pour jeter un coup œil plus approfondit. Sur les murs se trouvait vingt portes de verre surmontées d’un cristal vert, et au centre de la pièce ronde se trouvait une petite console avec deux instructeurs. C’est pièces étaient en fait des chambres de stase, l'Infinity possédait deux milles chambres de la même sorte. Amélius sorti de la pièce et continua ca route. Au bout de teinte-cinq minutes, il rencontra une femme d’âge moyen aux cheveux roux en train de travailler sur les modules de stase. Elle s’appelait Renna. C’est elle, et son équipe qui étaient chargée de la conception et du bon fonctionnement des chambres de stase.

Amélius : Bonjour Renna, tout ce passe bien ?
Renna : Amélius vous n’avait fait peur ! Oui tout ce passe bien. Et vous ?
Amélius : Oui je viens juste de finir de connecter les propulseurs au reste du vaisseau et je me rends a la salle de contrôle pour faire un rapport sur les autres systèmes et voir si tout va bien, mais j’ai encore sept ou huit jour de dur travail devant moi.
Renna : A c’est une excellente nouvelle pour les propulseurs ; pour ma part il ne me reste plus que neuf cent dix neuf chambres à vérifier. Mon équipe travaille d’arrache pieds, tout avance bien. Mais je ne sais pas vraiment combien de temps cela va nous prendre.
Amélius : Oui je vois, je n’excuse Renna mais je dois y aller, bonne continuation !

Amélius reprit donc sa route et arriva enfin à l’échelle principale qui avait un accès directe a la salle de contrôle. Après avoir monté dix niveaux il longea un couloir en arc de cercle et après avoir marché deux mètres il arriva devant la porte de la salle de contrôle. Il allait appuyer sur l’interrupteur pour ouvrir la porte mais elle s’ouvrit avant qu’il eu le temps de toucher le bouton. Un groupe de cinq hommes en sorti et pris la direction des hangars. Amélius entra dans la salle de contrôle et put admirer l’immense verrière de la pièce qui donnait sur l’extérieur. Au centre de la pièce ce trouvait le fauteuil du commandant du l’Infinity. Personne ne savait qui allait avoir la chance et le privilège, mais aussi l’énorme responsabilité de diriger ce magnifique vaisseau. Il y avait cinq consoles disposées en arc de cercle, chaque une d’entre elle était disposée face à la verrière. Il y en avait une pour le contrôle des boucliers, une pour le contrôle des systèmes de survie et autre pour le contrôle des propulseurs, une autre pour l’observation des chambres de stase et la dernière était reversée au radar. Sillya se trouvait juste à coté de la console des systèmes de survie, la jeune femme au tien pale et aux cheveux brun coupés cours discutait avec une autre femme nommée Esta et parlait des stocks du vaisseau :

Esta : J’ai le rapport de stockage, pour les entrepôts de nourriture, les entrepôts un à sept sont plein et les quatorze à vingt le sont aussi, et les entrepôts huit à treize le seront dans sept jours.
Sillya : C’est parfait, j’en informerais le Grand Conseil, et qu’en est il des dépôts d’équipement ?
Esta : Les entrepôts vingt-et-un à vingt-cinq on été réservé aux pièces de rechange pour le vaisseau et les entrepôts vingt-six à quarante sont déjà plein, il s’agit de matériel pour la future installation.
Sillya : Tout est parfait, nous pourrons peut-être partir d’ici dans un mois, si tout va bien. Amélius approche je ne t’avais pas vue.
Amélius : Ce n’est pas grave, ne t’en fait pas pour ça tu et débordée ! Je viens consulter les ordinateurs des modules de stase pour voir ci ils sont tous bien alimenté en énergie et voir les choses qu’il me reste à faire.
Sillya : Fait comme chez toi.

Amélius consulta un à un les consoles de la salle de contrôle, il venait d’établir la liste des dernières choses à finir avant le grand départ, qui n’était toujours pas prévue. Il ne restait plus qu’a activer les cinq derniers générateurs qui viendraient alimenter les boucliers et à installer le programme de pilotage automatique sur la console de navigation. Mais Amélius avait prévus de faire cela demain ; le soleil était presque couché Amélius et sa femme Sillya rentrèrent chez eux, pour se reposé, de leur longue journée de labeur. Ils regagnaient la surface ou le ciel était rouge, le soleil allait bientôt se coucher dans moins de trois heures il ferait nuit. Sillya et Amélius avait regagné leur maison, Amélius ouvri la lourde porte en bois de l’entrée et le couple entra. Une fois chez eux Sillya se dirigea vers la cuisine pour préparée le repas, leur maison était de petite taille la lumière était assez tanisée ce qui créait une ambiance plutôt calme, car le couple en avait bien besoin après leur journée de travail sur le chantier de l’Infinity. Amélius prépara la table qui se trouvait dans la salle principale, elle était installée au centre de la pièce, il prit deux assiettes et deux verres en étain qui étaient rangés dans un des trois buffets de la pièce. Il alluma la cheminée car la chaleur extérieure commençait à tombé, il se posa cinq minutes dans l’un des deux fauteuils installés juste devant la cheminée et admirait les flammes oranges. Sillya avait fini de préparer le repas et entra dans la salle principale par une petite porte cachée par un rideau de couleur bordeaux. Le couple se mit à table, devant une assiette de fruits locaux. Ils dégustaient des tranches d’un fruit rouge très savoureux rouge en forme d’étoile. Et ils se mirent tout les deux à parler de leur journée, de la réunion du conseil, de leurs travaux sur l’Infinity et de l’Arche de Vérité. Mais la conversation sur l’Arche entraina vite la dispute du couple, car leur avis était toujours opposé. Soudain le son de la cloche d’alarme retenti dans le village de Cyra et peu de temps après on entendit plusieurs voix. La totalité des Alterans du village était en direction de la place du marché, Amélius et Sillya partir immédiatement voir le Grand Conseil qui devait être réuni dans une maison sur la place du marché. Quand ils arrivaient le Grand Conseillé Oron et le reste du Conseil étaient sur un balcon qui surplombait la foule, mais malgré tout ce monde Amélius eu le temps d’apercevoir son assistant Cildon dans la foule.

Oron : Mes amis j’ai le grand regret de vous annoncer que les Oris ont trouvé l’emplacement de Cyra, et font actuellement route vers nous. Nous devons partir, nous nous rendons vers un de nos ancien village abandonné en espérant que les Oris ne nous trouve pas une fois là-bas. Veuillez rentrer et préparer vos affaires n’emporter que le strict nécessaire.
Cildon : Et le projet Infinity, nous allons l’abandonner en ci bon chemin ?!
Oron : J’ai bien peur que oui nous n’avons pas assez de temps.
Amélius : J’ai bien peur que vous vous trompiez grand conseillé. Cildon a raison si nous partons maintenant nous ne pourrons jamais recommencer nous avons était trop loin cella serait bête de ne pas aller jusqu'à la fin du projet.
Oron : Entendu, combien de temps vous faut il Amélius ? Mes éclaireur n’on informé que les armés Oris seraient là dans douze jours.
Amélius : Grand Conseillé Oron, je peux vous certifier que dans onze jours le vaisseau Infinity aura quitté Célestia.
Oron : Mais le planning et très serait Amélius, ce n’est pas pour vous mettre la pressions mais le sort de notre race repose sur vous.
Amélius : Vous avait raison ! Je demande a tous les membres d’équipage du vaisseau Infinity, de se rendre à leur poste nous avons encore pas mal de travail.
Mérya : Et quant aux autres je vous demande de vous tenir prêt préparez vos affaires.

Une fois à bord les membres d’équipage reprirent le plus vite possible leur poste, Tous s’activèrent a terminer le vaisseau dans les temps. Les hommes et les femmes de l’Infinity travaillaient sans relâche. Certain comme Cildon dormait et mangeait à bord du vaisseau. Quelle ne fut la joie au bout de c’est huit longs jours de travail acharné le vaisseau Infinity était enfin fini. Une petite réception fut organiser dans le hangar « un » pour fêter la fin des travaux, les membres d’équipage était invité par le Grand Conseil. De par cette soirée dans l’un des grands hangars, les membres de l’Infinity pouvaient admirer cinq des dix Exploreurs. Les Exploreurs étaient de petits vaisseaux cylindriques d’exploration de couleur argent, créée par Cildon et Amélius pour explorer les futurs planètes que les Alterans pourraient vouloir coloniser, une petite surprise au quelle personne ne s’attendait. Le grand conseillé Oron remercia Amélius publiquement :

Oron : Excusez moi hommes et femmes du vaisseau Infinity, je voudrais souligner l’importance du travail d’un homme car si vous avez pu terminer ce projets avec au tant de succès c’est en partie grâce a cet homme Amélius. Mon cher Amélius je vous nomme Commandant du vaisseau Infinity le Grand fauteuil de la salle de contrôle est à vous.
Amélius : Merci Grand Conseillé Oron c’est un grand honneur pour moi, Je voulais aussi vous dire à vous membre de mon équipe : si je suis là avec vous aujourd’hui c’est surtout grâce a vous et a ma douce femme Sillya, qui ma permit de garder la tête sur les épaules merci a tous et a l’Infinity !
Equipages et membres du Grand Conseil : A l’Infinity !


Le lendemain, l’embarcation commença très tôt le matin, le soleil n’était pas encore levé, que le quart du village était déjà à bord du vaisseau. Il fallut toute la journée pour que les trente-neuf-mille-trois-cent-vingt-et-un Alterans soient embarqués à bord. L’attente fur horriblement longue pour les hommes, les femmes et les enfants qui on embarqués le matin, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Le village de Cyra était maintenant désert, aucune âme qui vive, mais dans les souterrains les membres d’équipage de l’Infinity s’activaient a chargé les derniers objets utiles. Amélius vérifiait son laboratoire, il était un peu attristé de devoir abandonner la plus par de s’est inventions à Cyra. Il regarda les étagères qui longeaient l’un des murs de son laboratoire, s’approcha d’un terminal de communication, prit l’une des pierres de communication dans sa main et songea a ne rien laisser. Mais le jeune homme savait que cela lui était impossible le vaisseau ne pouvait pas accueillir plus de matériel. Une foi fini. Amélius alla en direction de la porte, il regarda une dernière foi l’Arche de Vérité. Il s’en approcha, la toucha et au fond de lui il ressentit le doute. Avait-il fait le bon choix en voulant quitter la galaxie d’Orion, pourquoi ne pas utiliser l’Arche sur les forces armées qui venaient au village. Il activa l’Arche en tapant le mot « Origine » sur le cadran et les touche s’allumaient d’un intense orange. Sillya entra dans la pièce.

Sillya : Amélius que fais tu fais ? Nous devons partir.
Amélius : Je sais… Il faut leur dire la vérité !
Sillya : Personne ne trouvera rien, tout va être détruit.

Sillya prit Amélius par le bras et ils prirent la direction de l’Infinity. Au fond elle-même la jeune femme imaginait la tristesse de sont mari laissant toute ces formidables inventions derrière lui au vue de tous ceci allait être détruit. Et juste avant qu’il n’atteigne la porte du laboratoire Amélius fit brusquement demi-tour.

Amélius : J’ai oublié mais carnet, j’ai pensé à une nouvelle invention extraordinaire hier soir.

Rien ne pouvait entraver la motivation d’Amélius à vouloir inventer toujours de nouvelles choses. Le couple arriva enfin à bord du vaisseau, ils gagnaient la salle de contrôle grâce a un ascenseur ce qui leur permit de gagner pas mal de temps sur leur déplacement. Les vingt membres de la salle de contrôle étaient la. Il n’y avait pas que des membres de la salle de contrôle, il y avait aussi des pilotes et des mécaniciens. Quand Amélius entra avec Sillya dans la salle de contrôle Cildon cria :

Cildon : Le commandent de l’Infinity arrive membre d’équipage saluez !

Et tous les membres d’équipage ce mirent à saluez Amélius qui fut très ému, il les remercia et pris le chemin vers le grand fauteuil. Il tourna autour pendant un moment mais il n’osait pas s’asseoir. Sillya lui demanda si tous allait bien et il lui répondit qu’il voulait savourer ce moment jusqu’au bout. Le jeune homme avait en fait très peur de ce fauteuil enfin plutôt de la responsabilité que cela impliquait. Il prit son courage à deux mains, et posa ses fesses sur le fauteuil. Il y était enfin arrivé tous les membres présent dans la salle ce mirent à applaudir, pour la première foie dans l’histoire des Alterans un seul homme allait les diriger. C’est cette chose qui faisait peur à Amélius.

Amélius : On y est maintenant ! Faites moi votre rapport !
Vilgal : Les générateur des boucliers son prêt il ne nous reste plus qu’a les activer.
Renna : Les chambres de stase sont tous actives et les passagers s’y installeront juste après le décollage pour que nous gardions toute notre énergie.
Lanios : Les propulseurs conventionnels et les Hyper-accélérateurs sont au vert commandant !
Cildon : Les Systèmes de survie et les générateurs sont prêt, les inhibiteurs inertiels seront chargés dans trois minutes.
Sillya : Les radars sont bons ! Je peux même vous dire que les troupes Oris ont encore deux jours de marche pour arriver à Cyra.
Amélius : Le vaisseau est donc bientôt prêt. Renna tout les membres du vaisseau sont-ils là ?
Renna : je détecte trente-neuf-mille-trois-cent-vingt-et-un signes de vie ! Oui commandant tout le monde est à bord.
Amélius : Parfait, Sillya fermez tous les accès au vaisseau ! Cildon qu’en est-il des Inhibiteurs inertiels ?
Sillya : A vos ordres !
Cildon : Ils sont chargés commandant ! Je vais activés, cela va prendre dix minutes, le temps qu’ils englobent la totalité du vaisseau, par conte on risque d’être une peu secoué !

Et la, le vaisseau se mit à légèrement tremblé pendant une dizaine de minutes. Les enfants se blottissaient contre leur mère, et leur mère contre leur mari. Dans les chambres de stase la peur ce fit légèrement ressentir.

Cildon : Tout est bon le vaisseau et prêt !
Amélius : Coupez les connexions d’arrimage !
Sillya : Connexions d’arrimage coupez Commandant !
Amélius : Activation des boucliers !
Vilgal : Activation en cour monsieur.

Et part la verrière on put voir les bouclier englobé le gigantesque vaisseau d’Argent, le spectacle était magnifique une bulle d’un pale bleu protégeait maintenant l’Infinity. Il y était arrivé à présent il ne restait plus que une seul chose à faire décoller.

Amélius : On peut y aller à présent activation des propulseurs conventionnels !
Lanios : Tout de suite commandant.

C’est alors que le vaisseau ce mit a trembler de toute part, on pouvait entendre les cris des enfants dans les couloirs, le vaisseau tremblait de plus en plus fort et soudain il bougea. Dans le village de Cyra rien ne bougeait, mais soudain des craquements retentirent ca et la ! Puis quelque minutes plus tard les bruits s’intensifièrent, et devinrent plus nombreux jusqu’au moment ou un morceau de la montagne ce décrocha et tomba sur la grande tour de la place du marché. Plusieurs autres pierres s’écrasèrent peu de temps après sur le village. Et quelques minutes après le sommet de la montagne explosa ce qui libera le vaisseau Infinity de sa prisons de rock. Les rochés énormes étaient envoyées à des lieux de là, et dans l’effondrement de la montagne le Village de Cyra fut détruit.

Cildon : Commandant le vaisseau est sorti du hangar dois-je allumer les restes des propulseurs pour entrer dans l’espace ?
Amélius : Oui allez y !

C’est alors qu’un rayon bleu intense jailli des réacteurs du vaisseau, l’onde de choc qui frappa le sol fit exploser le reste de la montagne. La terrible explosion qui suivit le décollage de l’Infinity détruisit la plus grande partie de la montagne et enseveli complètement le village de Cyra. Il ne restait plus rien pour les armés Oris.

Une fois l’Infinity dans l’espace, les membres d’équipage préparaient les derniers préparatifs de voyage et mirent les passages en stase. Chaque Alterans avait un emplacement bien défini dans le vaisseau, ils se tenaient tous debout d’avant leur chambre, jusqu’a ce qu’un membre de l’équipe de Renna arrive dans la pièce. Pour ce groupe la c’est Renna qui arriva elle se dirigeât vers la petite console centrale appuya sur le bouton de droite qui ouvrit les portes en verre des chambres. Les Alterans présent prirent leur place fermèrent les yeux, puis Renna leur souhaita bon voyage et referma les porte en appuyant sur le même bouton ! Puis Renna activa les modules de stase en enclenchant le second interrupteur de la console ce qui alluma les cristaux vert au dessus des modules. Les Alterans qui étaient déjà en stase avaient l’air de paisiblement dormir et ils allaient dormir pour pas mal de temps. Un long sommeil sans rêve, on pouvait apercevoir sur les modules déjà actifs avaient un peu de buée sur les porte en verre. Cela voulait dire que tout marchait correctement. Une fois les deux milles pièces où étaient installées les chambres étaient activés, les membres de la salle de contrôle programmeraient le pilotage automatique. A présent que tout était terminer les membres de la salle de contrôle ainsi que le commandant, ce dirigèrent vert leur chambre de stase installée juste à coté de leur lieu de travail. Maintenant que tout le monde était endormi le vaisseau pouvait commencer sa longue mission. La plu part des lumières ce coupaient, à l’exception des cristaux verts des chambre de stase. Les portes ce fermaient, le vaisseau était bel et bien prêt. Les propulseurs d’hyper-accélérations s’enclenchaient et le vaisseau pris de la vitesse. Il allait de plus en plus vite jusqu’au moment ou vue de l’extérieur on ne put, plus que voir un immense flash d’argent traversant les étoiles. C’est donc à ce moment la que le vaisseau Infinity et les trente-neuf-mille-trois-cent-vingt-et-un passager à sont bord, prirent la route des cieux pour trouver un nouveau monde. Mais nul ne savait quels dangers ils pouvaient croiser sur leur route…



____________________________________________________________

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Chapitre I: Au commencement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'alliance des 5 races :: Tome I: Un Nouveau Départ...-