L'alliance des 5 races


 

AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Chapitre II: A la dérive...

avatar
Chancelier
TeckChancelier
Messages : 835
Expérience : 3621
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 26
Localisation : Sur le Serenity

Feuille de personnage
Parcours: Le chancelier Teck Ayanna est l'arrière arrière arrière petit fils du grand conseiller Moros. Il est membre du sénat et dirige l'alliance des 5 races
Corporation: Sénat Sénat
Voir le profil de l'utilisateur http://lafederationatlante.forumactif.com
MessageSujet: Chapitre II: A la dérive... Jeu 9 Aoû - 19:53

____________________________________________________________


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


____________________________________________________________


C’était un vaste système solaire, un très vaste système solaire organisé autour d’une géante bleue. Dix-huit planètes étaient organisées autour de celle-ci. Tout est calme pour un système solaire. Des milliers d’étoiles tapissent le fond noir de l’univers, une comète a deux queues travers ce système et passe n’on loin d’une grande planète de gaz au couleur vert émeraude entouré de deux grand anneaux bruns. Les sept lunes accomplissent tranquillement leur rotation autour de leur planète. Une éruption solaire vient de ce produire, mais rien ne change, tout est toujours aussi calme. Soudain un immense flash d’argent traverse le système solaire de part en part, et en quelque minutes ce mystérieux flash se dirigeait verts un autre système solaire et pour en traverser un autre, puis encore un autre. Ce magnifique flash d’argent n’était rien d’autre que l’Infinity, qui continuait sa mission depuis déjà plus de deux cents soixante dix sept ans. Et sa mission était loin d’être finie. Il avait déjà traversé des milliers de système solaire, croiser des centaines et des centaines de soleil, admirer des milliards de planètes et d’étoiles. Mais ca mission dans la galaxie d’Orion touchait bientôt à sa fin, car il ne lui restait plus qu’une vingtaine de systèmes solaires à traverser avant de quitter définitivement, et pour de bon ; la galaxie d’Orion. La totalité des Alterans dormait toujours dans leur module de stase. Ils étaient tous dans un long et profond sommeil sans rêves, le noire total a tel point que le jour où ils seraient réveillés ils n’auraient rien vue du voyage. Pour eux ils auraient fermés les yeux sur Célestia et les auraient réouvert sur leur nouveau monde. L’Infinity traversait les systèmes solaires les uns après les autres sans aucun problème, car le vaisseau était équipé d’un puissant ordinateur, mis au point par Amélius et Cildon ; il était capable d’anticiper tous événements par de simple analyse et calcul. Mais un jour l’ordinateur reçu des informations qu’il ne pu analyser, il dut donc effectuer le protocole d’urgence conçu pour ce genre de situation. L’Infinity ce mit à ralentir car le propulseur d’hyper-accélération venait de se couper, mais les moteurs conventionnels du vaisseau avaient prit le relai. La salle ou dorment les membres d’équipage était située juste à coté de la salle de contrôle pour facilité les déplacements dans le vaisseau. Le noir était presque total dans la chambre de stase, seul les cristaux vert éclairaient faiblement la pièce, mais soudain une lumière rouge intense éclaira la chambre, et on put clairement voir les visages des membres de l’équipage à travers les portes de verre des modules. Cette lumière précédait l’ouverture des modules de stase, et cinq minutes plus tard les portes des modules s’ouvrirent latéralement. L’ordinateur du vaisseau venait de les réveiller pour qu’ils puissent résoudre ce problème qu’il ne pouvait gérer. Bien que personne n’eut ressenti aucun des effets de l’hyper-accélération le réveil fur dur, leurs articulations craquaient à chaque mouvement qu’ils tentaient. Après avoir prit cinq minutes pour ce remettre de leur long sommeil, ils virent la lumière rouge et surent tout de suite qu’ils n’étaient pas encore arrivés mais plutôt que le vaisseau avait un problème. Cildon fût le premier à avoir totalement récupéré, car plus l’individu en stase est jeune plus il a de facilité à récupérer a sont réveil. Peu de temps après plusieurs sifflements d’air ce firent entendre. Une petite tablette fut automatiquement ouverte à coté de chaque module de stase. Sur chaque une de c’est table longue et large d’environ dix centimètres ce trouvaient plusieurs petites gélules de couleur violette.

Vilgal : Heu qu’es ce que c’est ça ?
Sillya : Ne t’en fait pas ce n’est rien de bien méchant. Ces gélules sont des compléments énergétiques, pleines de nutriments et de vitamines. Elles avaient été inventées il y a quelques années pour luter contre la famine dans plusieurs de nos villages.
Cildon : Ha oui je connais, mais je voudrais juste savoir quel gout ca a ?
Sillya : Je ne sais plus mais ce n’est pas trop mauvais, mais il va falloir vous y habituer car le vaisseau à vingt entreponts remplir de ces gélules. Une petite réserve pour les dix ans à venir pour tous les passagers.
Vilgal : Mais pourquoi ne pas avoir prit de la nourriture normal, avec nos techniques de conservation nous aurions put ?!
Sillya : Non, car plus les aliments sont conservés, plus ils perdent leur valeur énergétique et n’on plus aucun effet bénéfique sur le corps. Ce serait comme manger de l’air.
Vilgal : Bon allez, je me lance.
Cildon : A la tienne !
Sillya : Juste une suffit à nourrir un adulte.

Vilgal avala sa gélule, ses camarades purent voir les traits de son visage se tirer lorsqu’il l’avala. Le jeune homme, de grande taille aux cheveux noirs, ne supportait vraiment pas le gout de ce nouvel aliment. Les dix soldats et les quatre mécaniciens reprirent leur équipement qui était rangé dans une armoire murale. Il était temps d’aller voir pourquoi le vaisseau les avait réveillés. Amélius appuya sur l’instructeur de la porte qui donnait sur la salle de contrôle, la porte s’ouvrit en coulissant, ce séparant en deux avec le petit sifflement d’air typique des portes de l’Infinity. La salle de contrôle était totalement dans le noir. Seules les étoiles éclairaient légèrement les consoles du vaisseau et le grand siège d’Amélius. Le jeune homme ce dirigea alors vers son fauteuil, une fois installé il alluma les lumières de la salle de contrôle. En tout premier lieux les appliques murales furent activées, puis les lampes devant la verrière et pour finir les ordinateurs et les écrans.

Amélius : Voila tout est opérationnel.
Lanios : Pourquoi le vaisseau n’a pas allumé les lumières automatiquement ?
Cildon : L’Infinity est programmé pour éteindre les lumières, réveiller notre chambre de stase en cas de problème, mais ne peut en aucun cas les activer. Ce programme a été conçu pour éviter de perdre de l’énergie bêtement. Tout le reste ce fait manuellement sauf si le vaisseau ne capté plus nos signes vitaux.
Amélius : Bon que se passe-t-il ?
Lanios : Rien sur les propulseurs, ils marchent tous très bien !
Renna : Les chambres de stase du vaisseau sont aussi en bonne état, je détecte le même nombre de signe de vie que lorsque nous avons quitté Cyra.
Cildon : Rien n’a signalé pour les systèmes de survie.
Sillya : Idem pour les radars c’est à n’y rien comprendre.
Vilgal : Boucliers intacts !
Amélius : il y a forcement quelque chose. Randel !
Randel : Oui Commandant ?
Amélius : Vous et votre équipe, allez inspectez le vaisseau, prenez quatre soldat en plus de votre équipe, si il le faut. Gramon je vous laisse choisir les hommes qui participeront avec l’équipe d’inspection.
Randel : Merci monsieur un peu d’aide sera la bienvenue.
Gramon : Bien sur commandant, vous, vous, vous et vous allez avec l’équipe de mécanicien signalez nous tout chose suspecte.
Amélius : Je vais vous activer les lumières dans tout le vaisseau.
Randel : Merci, nous nous y mettons tout de suite monsieur, je vous fais un rapport aussi vite que possible.

Amélius appuya sur un autre bouton de son fauteuil et toute les lumières de l’Infinity s’activent progressivement. Puis l’équipe du chef mécanicien Randel sortie de la pièce pas la porte principale. Le chef mécanicien Randel, était un petit homme trapu aux cheveux châtain, sa grande spécialité était les coques il avait mit au point l’alliage complexe qui servait de peau a l’Infinity et travaillait sur ce projet depuis le tout début. Si le vaisseau avait un problème il n’y avait aucun homme plus qualifié que Randel pour le résoudre. Une foi l’équipe de mécanicien au travail, Amélius ordonna à son équipe de chercher ce qui n’allait pas et Lanios trouva une chose particulièrement intéressante. Il enclenchât une touche de la console de navigation et une grande image en trois dimensions apparue au milieu de la pièce. Les membres de la salle de contrôle observait tous un fragment d’une carte spatial, mais ne savait pas a quoi correspondait cette carte.

Amélius : Ce n’est pas vrai ?
Sillya : Amélius que ce passe t’il, a quoi correspond cette carte ?
Cildon : Comment cela ce peut ?
Lanios : Je ne pensais pas que l’Infinity pouvait aller aussi vite.
Vilgal : Quelqu’un pourrait expliquer se qui ce passe ?
Cildon : Ceci mes amis est une carte spatiale des zones ou l’Infinity a voyagé.
Amélius : Combien de temps avons voyagé ?
Renna : Attends une petite minutes je regarde. Renna le vaisseau voyage maintenant depuis de deux cents soixante dix sept ans.
Lanios : Cela est remarquable, l’Infinity est plus impressionnant que ce l’on le penser.
Amélius : Oui je trouve aussi, mais il faut aussi se dire que ceci peu être un mal car on ne connaît pas vraiment la limite que ces exploits peuvent atteindre, et sans parler de ces faiblesses.

Mais soudain le regard de Lanios ce fixa droit devant lui, loin très loin devant au delà de verrier. Il pointa du doigt un emplacement assez large de l’espace pour montrer à ces camarades la chose qu’il fixait sans cligner des yeux. C’est alors qu’ils le virent tous. Un immense champ d’astéroïdes ce dressait devant le vaisseau, alors qu’ils allaient enfin quitter la galaxie d’Eridan. C’était pour cela qu’ils avaient été réveillés, car bien que l’Infinity contrôlait énormément de systèmes grâce à son super ordinateur, l’armement n’était pas sous son contrôle. Amélius mit alors le vaisseau en mode combat. Les appliques de cristal bleu s’éteignirent pour laisser les appliques de cristal rouge s’activer. Quatre trappes situé de chaque coté de la porte de la salle de contrôle s’ouvrirent, les deux plus éloignés était situés sur le sol et les deux plus proches de la porte était situés sur le plafond. Elles s’ouvrirent et les deux trappes situées sur le plafond laissèrent aussitôt tomber une échelle.

Amélius : Soldat Gramon, les postes de tirs sont à vous et à vous hommes.
Gramon : A vos ordres !
Amélius : Vilgal augmenter la puissance des boucliers. Sillya à quelle distance sommes nous encore du champ ?
Sillya : Nous ne sommes qu’à deux cent kilomètres et le vaisseau avance de cinquante kilomètres tous les quatre minutes.
Amélius : Pourquoi le vaisseau nous a réveillés aussi près du champ d’astéroïdes ?
Sillya : Nous en étions très loin au réveil mais il nous a fallût du temps pour trouver ce qui n’allait pas !
Vilgal : Puissance du bouclier augmenter a cent pourcent.

Alors que trois des membres de Gramon et lui-même empruntèrent les échelles pour accéder au poste de tir, les membres restant dans la salle de contrôle virent le bouclier s’intensifier d’un bleu toujours plus éclatant. Gramon était un homme d’une vingtaine d’années il voulait devenir soldat pour protéger ca famille, bien que son rêve était de devenir pilote de chasseur ca grande taille ne-le lui permettait pas. Une fois arriver en bas de l’échelle il couru dans un long couloir toujours éclairé pas les mêmes appliques de couleur rouge, il arriva au bout dût couloir et du ouvrir manuellement une trappe située sur le sol. Une fois cette trappe ouverte il entra et la referma, il se trouvait à présent dans un des quatre postes de tir du vaisseau. Il prit place dans le siège situé face au tableau de contrôle et à une petite verrière. Cet endroit était vraiment petit et Gramon ce sentait un peu a l’étroit, il enclencha plusieurs interrupteurs qui activaient le poste de tir. Une fois celui-ci activé la pièce dans laquelle le jeune homme ce trouvait ce mit à descendre et il put voir deux énormes canons apparaitre par là verrière.

Gramon : Message a tous les soldats êtes vous en place ?
Equipe de Gramon : Oui monsieur !

Ils étaient tous fin près dans les temps, l’Infinity se trouvait maintenant à vingt-cinq kilomètres du champ d’astéroïdes, mais soudain le vaisseau ralenti brusquement. Le choc fit perdre l’équilibre à de nombreux membre de l’équipe d’Amélius qui quand a lui tomba de son fauteuil. Il se relevât et dit :

Amélius : Bon sang mais que se passe t’il, avons-nous déjà atteint le champ d’astéroïdes ?
Lanios : Non monsieur mais le vaisseau vient soudain de perdre de la vitesse, maintenant nous n’avançons plus que de dix kilomètres par minutes.
Amélius : Mais pourquoi ?
Lanios : C’est la phase de combat le vaisseau ralenti pour que les canons ne loupent aucuns astéroïdes !
Amélius : Surprenant ! Lanios tracez un chemin à travers le champ avec les marqueurs pour que l’équipe de Gramon détruise ceux qui feront passer l’Infinity.
Lanios : Ça va prendre quelque secondes… C’est bon les rochers devant être détruit sont marqués par un laser de couleur vert.
Amélius : Poste de tir ici salle de contrôle !
Gramon : Salle de contrôle ici poste de tir nous sommes tous près à protéger le vaisseau !
Amélius : Parfait dès que vous verrez une lumière verte sur un astéroïde ouvrez le feu.
Gramon : A vos ordres !
Sillya : Le vaisseau entre à présent dans le champ, nous risquons d’être un peu secoués !
Amélius : Salle de contrôle à Randel, vous et votre équipe devez immédiatement regagner la salle de contrôle !

L’Infinity entrait à présent dans le champ d’astéroïdes, des centaines de faisceaux laser de couleur vert se mirent a marqué les astéroïdes devant être détruit pour faire place au vaisseau. Les postes de tirs ouvrirent alors le feu, les canons crachaient des doubles salves d’énergie laser de couleur bleu. Ce spectacle de sons et lumières était magnifique, bien que très dangereux. Les Astéroïdes explosaient les un près les autres détruit par les canons de l’Infinity placé à des endroits stratégiques ; deux étaient installés sur le haut du vaisseau et les deux autres étaient en dessous. L’Infinity avançait rapidement dans le champ, mais ne laissait rien passer. De temps à autre un astéroïde de petite taille venait s’écraser sur les boucliers du vaisseau dont les couleurs bleues s’intensifiaient. Chaque collision d’astéroïde secouait un peu ces habitants. Les membres de la salle de contrôle étaient en admiration devant se spectacle à couper le souffle, Sillya ne quittait pas son radar des yeux et se tenait près à avertir les tireurs en cas d’oublie. Gramon et ces hommes étaient très concentrés dans leur poste de tir, ils s’avaient qu’un seul astéroïde manqué pouvait être fatal à l’Infinity. Soudain dans la salle de contrôle une alarme retentit sur le poste de Sillya.

Amélius : Sillya que se passe-t-il ?
Sillya : Un énorme astéroïde se dirige sur le vaisseau par la droite !
Amélius : Gramon vous avez entendu ca ?
Gramon : Oui commandant, Milina avec moi !
Milina : Tous de suite monsieur !

Milina et Gramon ouvrir immédiatement le feu sur l’énorme astéroïde qui fonçait sur le vaisseau. Il était gigantesque, l’astéroïde devait bien faire plus de la moitié du vaisseau, après une bonne cinquantaine de tirs les deux soldats vinrent a bout de la plus grosse menace. Maintenant il ne restait plus que les plus petits morceaux. Mais même avec tous les efforts des deux soldats plusieurs débris vinrent heurter les boucliers. Les chocs furent terribles et les boucliers perdirent beaucoup de leur puissance. Les membres de l’équipage étaient secoués de toute part, les astéroïdes étaient partout.

Gramon : Salle de contrôle ou en sommes nous ? On commence à ne plus pouvoir tenir ici.
Lanios : Excusez-moi, je pousse les propulseurs à fond mais impossible d’aller plus vite sinon vous ne verrez pas vos cibles, désolé !
Sillya : Plus que sept minutes encore on y est presque.
Milina : En espérant qu’on ait ses sept minutes ! HA MERDE, je l’ai loupé, salle de contrôle préparez vous a l’impact !
Amélius : Tout va bien Milina il s’est écrasé sur les boucliers !
Vilgal : Les boucliers sont à vingt pourcent de sa puissance, si on ne sort pas rapidement d’ici il va seder !
Sillya : On y est presque encore un petit… Gramon sur votre gauche il arrive à pleine vitesse !
Gramon : Je les vois ! Et cinq en moins.
Milina : Combien de temps encore Sillya je n’y arrive plus !
Vilgal : Bouclier à trois pourcent, niveau critique, le bouclier va céder d’un instant a l’autre commandent !
Sillya : On y est ! On vient juste de sortir de cet enfer !
Amélius : Salle de contrôle à poste de tir ! Beau travail, rentrez à la salle de contrôle maintenant.
Gramon : Bien commandant !

Gramon et ces hommes désactivaient leur poste de combat, les canons ce remirent dans leur abris jusqu’à leur prochaine utilisation. Et les soldats prirent le chemin de la salle de contrôle ! Pendant ce temps Amélius et ses hommes étaient en train de vérifier l’état du vaisseau :

Amélius : Rapport d’avarie !
Vilgal : Bouclier à deux pourcent, il faudra douze heures pour qu’il ce recharge.
Renna : Rien à signaler pour les modules de stase tout va bien !
Lanios : Les moteurs n’ont pas été touché par chance mes sans bouclier on ira nul part !
Cildon : Système de survie ok, l’intégrité de la coque est parfaite a l’exception de quelque bosses le vaisseau n’a rien eut !
Sillya : Tout est ok ici.
Amélius : Donc la pire nouvelle c’est que nous somme bloquer ici douze heures, tout et parfait, nous allons en profiter pour faire un diagnostic des systèmes du vaisseau. Randel ici salle de contrôle répondez !
Randel : Salle de contrôle ici Randel je vous écoute monsieur !
Amélius : Vous et votre équipe allez vous rendre aux endroits où le vaisseau a été touché pour voir les dégâts !
Randel : Bien commandant !

L’Infinity resta donc bloquer pendant près de douze longue heures, mais Amélius et son équipe en priorité pour vérifier si le vaisseau était toujours en bon état. A leur grande surprise toutes c’est années de vol n’avaient quasiment rien causé au vaisseau. Leur travail étant fini au bout de neuf heures l’équipe en profita pour discuter un peu de leur destination. Chacun à leur tour ils firent partager une part de leur imagination et de leur rêves sur ce fameux nouveau monde, Amélius évoqua son désir d’un grand laboratoire de recherche, Sillya elle, le fait d’avoir un enfant, Milina elle rêvait de devenir commandant d’un vaisseau de la futur grande flotte Alteran et de partir explorer leur nouvelle galaxie et un après les autres ils laissèrent divaguer leur imagination ! Soudain un bip retenti dans la salle de contrôle, le son strident qui retentit provenait de la console des boucliers. Vilgal s’y dirigea et annonça à l’équipe que les boucliers étaient charger à leur maximum et qu’il pouvait à présent reprendre leur long périple vers ce nouveau monde. Renna et Lanios regagnaient à leurs tours leur console. Renna programma leur module de stase et Lanios quand a lui programma l’hyper-accélération. Une foi les préparatifs terminés tous les membres d’équipage se préparaient à un long sommeil, peut être bien plus long que le précédent. Amélius ouvrit la porte de leur chambre de stase, et tous les membres se dirigèrent vers leurs modules. Une fois tous installé Cildon fit part à ces camarades d’un « bonne nuit » et les porte des modules se fermèrent. Dix bonnes minutes plus tard les lumières des couloirs de l’Infinity se désactivaient, puis ce fut le tour de la salle de contrôle et pour finir les consoles sauf celle de navigation. Les quatre propulseurs d’hyper-accélération se mirent en route et le vaisseau Infinity prit rapidement de la vitesse, et au bout de quelque minute il reprit l’aspect du magnifique flash d’argent. A présent il n’y avait plus rien pour stopper sa mission, car il se trouvait dans le vide intergalactique qui séparait la galaxie d’Eridan à une autre galaxie encore inconnue. L’Infinity avançait encore et toujours dans l’immensité de l’espace. IL avançait toujours plus vite car il n’y avait rien pour freiner sa course. Et neuf cent quarante quatre ans plus tard il entra dans une galaxie inconnue. C’est alors que le vaisseau entama la seconde partie de sa mission « Trouver une planète habitable ». L’Infinity se mit donc en quête d’une planète et en scanna des milliers. Mais pendant trois cent vingt-trois ans l’Infinity ne trouva aucune planète pour installer ses passagers. L’Infinity se mit alors dans l’orbite d’un petit astre gris complètement mort et réveilla les membres d’équipa. Les portes de leur module s’ouvrirent, mais cette fois le réveil fut vraiment plus dur. Leurs corps et leur visage commençaient à laisser apparaitre de petits signes de vieillesse. Car les modules de stase bien que très technologiquement avancés ne stoppaient pas le vieillissement mais le ralentissaient considérablement. Ils étaient tous assez surprit du petit changement sur leur visage mais ne s’en souciaient guère car ils le s’avaient. Ils avalèrent une des petites gélules violettes situées sur la tablette à coté de leurs modules et Vilgal bien qu’avec tous ce temps passé n’aimait toujours pas ça. Une fois leur esprit retrouvé, ils ce dirigeraient vers la salle de contrôle dans les craquements de leur articulation. Amélius prit place dans sont fauteuil et activa la salle de contrôle. Une à une les lampes s’allumaient et Vilgal, Cildon, Sillya, Lanios et Renna se mirent derrière leur console de contrôle. Amélius demanda à ces hommes de leur faire un rapport, Vilgal allait commencer mais fût coupé par Lanios :

Lanios : Nous sommes arrivés monsieur !
Amélius et Vilgal : Pardon ?
Lanios : D’après l’ordinateur central nous sommes arrivés !
Renna : Mais c’est impossible regardez moi ça ! Cette planète est morte depuis plusieurs siècles.
Vilgal : En tous cas, nous dérivons autour de cet astre depuis pas mal de temps à mon avis.
Amélius : Il y a dût avoir un bug dans l’ordinateur central du vaisseau.
Lanios : Ecoutez je ne sais pas mais d’après ce que je lis nous y sommes.

Et pendant une trentaine de minutes l’équipe se creusa les méninges pour savoir se qui c’était passé avec le vaisseau. Pendant ce temps le vaisseau continuait sa tranquille rotation autour de l’astre mort, comme pour ce reposé de son long voyage. Alors que tous les pilotes et Amélius se disputaient et critiquaient les théories émises par leurs camarades Gramon s’approcha de la verrière sans dire un mot et Milina s’interrogea et porta à son tour le regard dans la même direction. Elle suivi son chef, les autres pilotes ne tardaient pas à faire de même, jusqu'à ce que Milina appela Amélius qui vint aussitôt avec son équipe. Et là, dans le silence le plus total les vingt membres d’équipage étaient les un a coté des autres et admiraient à travers la verrière une énorme planète bleue. Et Lanios dit :

Lanios : Par l’Aurore nous l’avons trouvé, nous y sommes !
Amélius : Oui nous y sommes « Avalon ».



____________________________________________________________

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Chapitre II: A la dérive...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Sauvés après 12 jours de dérive sur un canot...
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'alliance des 5 races :: Tome I: Un Nouveau Départ...-